Nos étoiles contraires, John Green

 

Cela faisait un moment que je voyais et lisais des critiques sur ce roman jeunesse. Elles étaient toutes ultra enthousiastes et unanimes : une très bonne histoire, prenante, touchante et pas seulement réservée aux ados.

J’avoue que le sujet me freinait un peu : Hazel et Augustus font connaissance dans le groupe de soutien pour jeunes survivants au cancer. J’emploie le terme « survivant » car si le jeune homme est en rémission, Hazel, elle, se bat avec l’aide d’un traitement expérimental. (On sent bien que ça ne va pas bien se finir tout ça…). S’ensuit une histoire d’amour, loin d’être niaise sur fond de quête de sens d’un livre qu’ils ont pour passion commune.

On est loin du mélo, du pathos artificiel auquel on pourrait s’attendre : des jeunes cancereux qui tombent fous amoureux… Pourtant, pourtant … même si le twist final est assez prévisible, on se laisse emporter sans grande difficulté par le style de John Green  assez cynique et peu tendre. Parce que finalement, c’est ça le message du livre : la vie c’est pas facile, le cancer est une réalité et ce n’est pas parce que les gens en sont atteints que cela les rends plus saints ou meilleurs. J’ai particulièrement apprécié ce réalisme dans le ton et le jugement. Hazel est dépeinte sans fard, dans la « laideur » de la maladie mais aussi comme une jeune fille qui veut vivre sa vie sans pouvoir vraiment y arriver.

Je sais que beaucoup ont pleuré en lisant ce roman, j’ai été touchée et émue mais j’ai surtout beaucoup souri car c’est drôle et plein de belles références.

J’ai commencé au départ de Strasbourg arrivée 5 heures plus tard en arrivant à quai à Lyon. Impossible de laisser Hazel et Gus.

Pour moi ce n’est pas le livre de l’année mais une très belle rencontre de l’été.

Ce livre est fait pour vous :

-Si vous souhaitez une relation éclair mais prenante.

-Si vous aimez les petits jeunes intelligents.

-Si vous n’avez pas peur de vous laisser émouvoir.

-Si vous avez 5 heures de train devant vous.

 

logo définitif

moisamericain

Publicités

2 réflexions sur “Nos étoiles contraires, John Green

  1. J’ai apprécié cette lecture que j’ai trouvé touchante mais en effet aussi drôle. Les deux adolescents font preuve d’un humour parfois sarcastique qui me plaît beaucoup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s